maxresdefault-2

AK1 : l’enquête se poursuit

by / Aucun commentaire / 5 Vue(s) / 21 juin 2018

Les deux incendies survenus dans la journée du mercredi 20 juin dans l’usine chimique AK1 des Ponts de Cé et de Saint Nazaire sont éteints. Le site mis sous scellé permet de poursuivre l’enquête pour trouver les causes qui ont provoqué ces feux.

 

Les deux incendies  conjoints de l’entreprise de produits chimiques AK1 sont éteints. Mercredi 20 juin à 23h, la situation sur les sites des Ponts de Cé et de Saint Nazaire a été contrôlée par les pompiers. En effet, les équipes sur place ont déployé un rideau d’eau sur l’usine des Ponts de Cé ce qui a permis d’éteindre l’incendie. Cette procédure de rideau d’eau a empêché la “propagation des produits toxiques” selon nos sources au sein de l’équipe dirigeante. Cependant, le bâtiment a été fortement fragilisé par l’explosion ayant eu lieu dans l’après-midi, forçant ainsi la fermeture temporaire de l’usine.

Concernant la situation à Saint-Nazaire, La fumée s’échappant du conteneur d’ammoniac a été éteint. Bien qu’aucun blessé ne soit à déplorer, l’usine a été complètement détruite. AK1 est donc maintenant dans une phase d’analyse afin de comprendre l’origine de ce sinistre.

 

Les blessés sont hors de dangers

 

O.Mathonat

M. Mathonat, Préfet du Maine et Loire, s’exprime sur l’état de santé des blessés

L’état de santé des blessés de l’explosion de l’entreprise AK1 s’est amélioré durant la nuit du mercredi 20 juin au jeudi 21 juin. En effet, le Préfet des Pays de la Loire, Monsieur Olivier Mathonat,  nous annoncé dans un entretien que le pronostic vital du pompier grièvement blessé n’est plus engagé. Son état stationnaire le place sous surveillance. Sorti d’un état d’urgence absolue, les médecins sont vigilant à toutes répercussions suite aux nombreuses brûlures. Les trois pompiers légèrement blessés “sont dans une situation très rassurantes”.  Le Préfet indique qu’ils pourront sortir dans la journée mais devront attendre avant de pouvoir reprendre un rythme normal de travail.

Aux Ponts de Cé, les habitants peuvent reprendre un cours de vie normale. L’équipe de communication d’AK1 invite les riverains atteints de symptômes d’appeler les médecins si les douleurs persistent. Les élèves peuvent désormais retourner à l’école ce jeudi 21 juin.

L’A87 a été dégagée, la circulation est revenue à la normale. Cependant les routes proches  de l’usine des Ponts de Cé sont encore fermées par précaution.

 

L’entreprise fermée: l’enquête se poursuit

 

Le jeudi 21 juin, vers 1H du matin, la gendarmerie a mis sous scellé le site des Ponts de Cé de l’entreprise AK1 afin de déterminer les causes de l’incendie.  Jade Malaise, coordinatrice de la cellule de crise pour l’entreprise ajoute :  » Nous suivons une procédure établie en amont pour toute entreprise classée SEVESO. »  L’enquête sur les incendies des deux sites se poursuit. La directrice de l’usine AK1 en France, Pauline Lacroix, est à Londres pour une réunion extraordinaire avec le PDG du groupe.

Pour l’instant, l’entreprise ne peut évaluer les conséquences financières pour la filiale France, l’information est classée confidentielle.

Quant aux salariés, ils ont été évacués hier. Le site ayant été mis sous scellé  ils ne peuvent plus venir travailler. Une grande majorité ont été informés de la situation par l’administration du groupe AK1. Tant que l’enquête est en cours leur avenir au sein de l’entreprise est confus, cependant une cellule d’écoute a été mise en place pour tout membre qui désire en discuter. La direction des Ressources Humaines indique que les 45 salariés continueront à recevoir entièrement leur salaire.

 

Dans le même temps, l’enquête a montré que de l’ammoniac était présent dans deux lots de l’entreprise AK1 France. Ainsi, la direction a lancé un plan de retour des produits avec un numéro vert : 0800971653. Dans cette procédure de rappel le groupe AK1 invite les consommateurs à rapporter leurs produits en magasin.