Facebook-edgerank

Du nouveau concernant l’algorithme de Facebook

by / Aucun commentaire / 3 Vue(s) / 28 mai 2014

Il y a quelques jours encore, nous vous faisions part des changements concernant l’algorithme du réseau social Facebook. Les ingénieurs en charge de cette colonne vertébrale du feed avaient alors fait la chasse aux contenus de pauvre qualité comme aux spams. Afin que les informations affichées sur le Fil d’Actualité des membres soient toujours plus pertinentes, une nouvelle mise à jour a été lancée la nuit dernière. Celle-ci est relative aux contenus partagés automatiquement par des applications tierces, explications.

Rien ne vaut un « Partage » manuel sur Facebook

Le but final de l’algorithme de Facebook est finalement le même que celui de Google, à savoir proposer uniquement des résultats ou des informations les plus appropriées possible. A ce titre, la formule magique de l’algorithme de Facebook est en constante évolution afin que l’expérience des utilisateurs (comme celle des annonceurs…) soit la plus agréable.

Lors de la dernière mise à jour, les sorciers 2.0 ont souhaité pénaliser les contenus émanant d’applications tierces. Vous n’être pas sans savoir que lorsque vous utilisez une application sur Facebook, celle-ci vous demande si elle peut « poster » des contenus en votre nom. Tout se déroule automatiquement et le Fil d’Actualité de vos « Amis » comprend alors des Posts liés à une marque ou un produit en votre nom sans que vous n’ayez rien à faire.

Un Fil d’Actualité plus propre

Pour Facebook, ces « Partages » ne sont pas légitimes et sont particulièrement moins pertinents que des Shares réalisés à la main par l’utilisateur. Par exemple, cela peut concerner un Post généré automatiquement lors de l’écoute d’un titre sur Spotify (musique en ligne).

Vos Amis vont alors savoir que vous écoutez telle chanson, mais cette information n’a pas été générée par le membre lui-même. A ce titre, la valeur de ce Post est moindre. C’est pourquoi ce type de contenu sera moins bien coté par l’algorithme, il apparaitra donc moins souvent et en position nettement plus basse dans le Fil d’Actualité.

Assimilé à du Spam

Selon une étude menée par Facebook, ces contenus de tiers (Third Party Apps) sont assimilés à du Spam, tout simplement. De plus, pour l’émetteur du Post automatique, celui-ci n’a pas forcément envie que son nom soit associé à un tel contenu, même si à un moment « T », il avait donné son accord. La priorité sera donc donnée aux contenus partagés « explicitement ». Selon Facebook, ceux-ci sont bien plus intéressants et bien plus engageants que les Posts automatiques. En ces termes, Facebook souhaite rassurer les marketers qui utilisent le procédé de Post automatique.

Enfin, n’oublions pas que Facebook s’est aussi appuyé sur la récurrence des contenus considérés comme indésirables. Chaque membre peut, pour chaque Post, indiquer si celui-ci est un Spam (« Ceci est un contenu indésirable »). Une proportion importante émanait d’applications tierces qui créaient automatiquement le Post. L’impact est au final discret, mais il va obliger les marques à produire du contenu de meilleure qualité pour enclencher l’engagement de ses fans.

Source officielle