football-facebook

Facebook et la Coupe du Monde au Brésil

by / Aucun commentaire / 1 Vue(s) / 15 mai 2014

Au même titre que les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de football est l’évènement à ne surtout pas manquer. Alors que les amoureux du ballon rond vont retenir leur souffle pendant 1 mois (du 12 juin au 13 juillet), les autres se laisseront emporter par leur enthousiasme.

Les bars seront pleins, les soirées animées par des débats footbolistico-philosophique et les statuts Facebook comme les tweets n’auront d’yeux que pour le pays de Pelé. Les hashtags et les posts vont se multiplier, et ce, surtout si nos Bleus franchissent les tours les uns après les autres (l’Allemagne serait l’adversaire prévu en quart de finale et le Brésil en demi-finale…). Le potentiel du réseau social Facebook est immense. Aux Etats-Unis, le pays du Soccer, des chiffres-clés relatifs au football ont été évoqués sur la Page « Facebook For Business », en voici les principales lignes.

500 millions de fans de football sur Facebook

Selon le réseau social lui-même, il y aurait plus de 500 millions de fans de football sur Facebook (sur 1,28 milliard d’utilisateurs actifs mensuels) dont près de 50 millions aux Etats-Unis. L’idée selon laquelle le football n’est pas populaire aux Etats-Unis vient de s’évanouir (certes moins populaire que le basket, le baseball et le hockey…).

A peu de chose près, 50 millions de personnes représentent 80 % de la population française. Justement, il y a un peu plus de 10 millions de membres fans de football. L’objectif de Facebook est donc de motiver les marketers à utiliser Facebook pour leurs opérations commerciales estivales. Concernant nos acolytes américains, cette étude dévoile que 35 % des fans ont entre 18 et 24 ans et que 25 % ont entre 25 et 34 ans (même structure en France).

Egalement, 51 % des fans sont des hommes alors qu’ils sont 60 % en France. Aux Etats-Unis, 62 % des amoureux du ballon rond se connectent tous les jours. Enfin, comme pour magnifier cette « base » marketing déjà bien qualitative, les fans de Soccer postent 1,7 fois plus de photos et changent 1,8 fois plus de statut que le membre Facebook moyen. Récemment, une étude a été menée lors d’un match de football (sur le Facebook US). Il s’avère que lors des 90 minutes d’un match, plus de 17 millions d’actions sont générées (post, like, commentaire, partage) don 89 % depuis un terminal mobile.

Le football est le roi du marketing

En somme, le supporter de football est un membre à part entière de Facebook car il s’engage beaucoup plus que la moyenne. Aussi, sa jeunesse est une force pour les marketers, sans oublier le fait qu’il soit mobile. La Coupe du Monde représente donc une mine d’or pour de nombreuses marques, connues ou non.

A titre stratégique, pourquoi ne pas mener des opérations marketing ne ciblant qu’une frange de la population française comme par exemple les Algériens, les Espagnols, les Camerounais ou les Portugais ? Leurs fans sont nombreux en Franc et bien disposés à être derrière leur équipe.