facebook-et-television

Grande-Bretagne : 1 commentaire Facebook sur 3 concerne une émission TV

by / Aucun commentaire / 21 Vue(s) / 4 septembre 2014

Depuis quelque temps, les équipes digitales marketing ont clairement identifié le lien entre les émissions télévisées et les réseaux sociaux. En effet, les membres de Facebook et les membres de Twitter n’hésitent pas à s’exprimer en mode 2.0 sur les émissions qu’ils sont en train de visionner.

En France, cette culture du double-écran est encore timorée, mais dans les pays anglo-saxons, il s’agirait presque d’une habitude ancestrale. Une récente étude menée par Carat nous en apprend plus sur les habitudes TV-2.0 des Britanniques. Les résultats sont particulièrement éloquents. Un nouveau service dédié à ce « pont digital » pourrait presque être créé dans toutes les agences de communication tant il va devenir imposant.

33 % des commentaires sur Facebook et Twitter concernent la télévision

Dans le cadre de l’étude menée par Carat, plus de 11 000 personnes ont été interrogées sur le sujet. Il ne s’agit donc pas d’une enquête menée à la petite semaine, mais bien d’une étude poussée. On apprend donc qu’1 commentaire ou tweet sur 3 est relatif à une émission de télévision en train d’être visionnée.

La mode du #DualScreen semble bien ne pas en être une…Il s’agit clairement d’une nouvelle façon de « voir » la télévision en mode 2.0. Au-delà de ce chiffre particulièrement étonnant, cette étude nous apprend également que 35 % des Britanniques organisent leur « soirée TV » grâce à un programme en ligne. Les applications permettant de connaitre les programmations TV ont de beaux jours ou plutôt nuit devant elles.

De plus, 57 % des personnes interrogées « avouent » regarder un 2nd écran pendant qu’ils sont devant la télévision. Il peut s’agir d’un téléphone portable comme d’une tablette tactile (aucune donnée n’a été évoquée à ce sujet).

Son entourage est d’une grande influence « télévisuelle »

Aussi, il est important de noter que, selon Carat, 1 personne sur 5 estime qu’une personne de son entourage (amis ou membre de sa famille) a une influence sur le programme qui sera regardé. Cette influence s’exerce notamment, et surtout, via les réseaux sociaux.

A titre de comparaison, ce « taux » était seulement de 5 % en 2010 (contre 20 % à ce jour). Cette progression de 300 % s’explique par la popularisation des terminaux mobiles (les tablettes tactiles notamment) et les avancées en matière de vitesse de connexion (3G, 3G+, H+ puis 4G).

Quelles possibilités pour les publicitaires ?

Dans un tel contexte aussi porteur, les publicitaires en ont l’eau à la bouche. Le potentiel est colossal et le chemin menant vers le cross-canal prend une dimension galactique. Grâce à ce #DualScreen, il ne s’agit plus d’un monologue, mais bien d’un dialogue. Jusqu’à présent il s’agissait d’une information descendante de la télévision vers le téléspectateur.

Maintenant le téléspectateur a plus que jamais pris le pouvoir. Les campagnes publicitaires débutant sur la télévision puis se terminant sur une plateforme mobile sont de plus en plus efficaces. Enfin, les joies du temps réel permettent de réaliser des prouesses marketing.

source