etest2

Les jeunes éprouvent-ils un réel désamour envers Facebook ?

by / Aucun commentaire / 3 Vue(s) / 26 juin 2014

Lors d’un article rédigé il y a quelques semaines, nous nous attardions sur le désamour des jeunes envers Facebook, leur jadis sacro-saint réseau social. L’étude évoquait dans les grandes largeurs le manque de dynamisme des adolescents en matière d’inscription sur Facebook.

Nous apprenions notamment qu’il y avait 25 % de moins de 13-17 ans sur Facebook qu’en 2011, et, près de 8 % de moins de 18-24 ans toujours versus 2011. Une nouvelle étude menée par Forrester nous indique pourtant qu’il n’est pas nécessaire d’être inquiet. L’échantillon test est, pourtant, toujours représenté par des Américains. Le constat de l’étude est simple : Les adolescents n’haïssent pas Facebook autant que cela.

Vers un « Je T’aime, Moi Non Plus » ?

Plus de 4 500 américains ont vu leurs agissements sur les réseaux sociaux analysés, notamment en matière de taux d’utilisation et de taux d’adoption (ordre de priorité d’utilisation entre les réseaux sociaux). Les plateformes sociales étudiées étaient Pinterest, G+, Tumblr, WhatsApp, Vine, Twitter, Snapchat, Instagram, You Tube et Facebook. Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les utilisations.

En premier lieu, il est important de souligner que 2 réseaux sociaux sont considérés comme étant « utilisés tout le temps » par près de 30 % des adolescents, il s’agit de Facebook et Instagram. Ces 2 réseaux représentent un véritable fil d’Ariane dans le cadre de leurs habitudes  connexion et d’engagement.

Clairement, Facebook reste LE réseau social préféré des 13-17 ans, à savoir ces adolescents qui sont de futurs consommateurs en puissance. Ils sont plus du double à utiliser Facebook plutôt que Pinterest, Tumblr (très populaire chez l’Oncle Sam) ou Snapchat (pas encore au top en France…).

Le ciel n’est pas tombé sur les marketers gérant des teen-brands

In fine, alors que certaines marques estimaient qu’une mise à jour de leur stratégie Social Media serait indispensable à la rentrée, il semblerait que l’effet soit retombé. Et ce, même si une update de la stratégie globale est à prévoir (plus concernant les actions à mener grâce au nouveau Graph que sur les réseaux sociaux sur lesquels évoluer). Il n’y a donc pas de problème entre les jeunes et Facebook, voilà qui est dit.

Le graphique fourni par Forrester est particulièrement intéressant. Nous pouvons notamment observer que You Tube reste un must malgré son côté finalement très 1.0. Aussi, Snapchat est en embuscade. Comme d’habitude, Twitter tire son épingle du jeu en étant très « médian » dans les résultats, ni le plus utilisé, ni le plus adopté, mais des scores très corrects. Il en est de même pour Vine qui profite d’une belle dynamique qui dure plus que prévue (beaucoup pensez que cette plateforme allait connaitre une durée de vie très courte).

Enfin, concernant Pinterest et Tumblr, les utilisateurs sont plus âgés donc les résultats ne peuvent être pris en compte concernant une cible adolescente. WhatsApp pour sa part, qui cartonne en Europe, n’a pas la préférence des Teens américains, tout comme Google + (#Joke).