Ecommerce et réseaux sociaux

Les réseaux sociaux génèrent-ils des ventes Online ?

by / Aucun commentaire / 17 Vue(s) / 19 mai 2014

Le lien entre les réseaux sociaux et les ventes générées sur une boutique en ligne est toujours  complexe à délimiter. En effet, il est difficile d’identifier clairement les bons Metrics pour évaluer cela, car le rôle des réseaux sociaux est aussi d’engager les fans ou les followers, sans pour autant les assommer de messages afin qu’ils procèdent à un achat. Ils reçoivent des informations sur une marque, mais celles-ci peuvent être relatives à de nombreux thèmes (vie de l’entreprise, nouveautés, etc…), et pas nécessairement à une information « entrainant » une vente.

Il est, depuis toujours, préférable de ne pas communiquer de façon trop directe sur les prix et les promotions en cours sur les réseaux sociaux. Toutefois, une récente étude menée par Custora nous en apprend plus sur l’impact des plateformes sociales sur les ventes online.

Les principaux canaux de vente des boutiques en ligne

Cette étude a été réalisée grâce aux données fournies par les clients de Custora. Nous apprenons que lors du 1er trimestre 2014, 24 % des ventes ont été générées grâce au référencement naturel, aussi appelé trafic organique. Celui-ci nécessite, notamment, la création de nombreux contenus qui sont ensuite déposées chez les sites référents (lien direct avec l’activité ou link-building classique).

Quasiment dans la même proportion, le trafic direct entraîne 23 % des ventes totales. Celui-ci est principalement composé de clients ou des prospects qui ont déjà l’habitude de se rendre sur la boutique en ligne. Ceux-ci ont déjà réalisé un acte d’achat (acheteur habituel) ou ont bien déjà passé du temps à étudier les différentes offres du marché (prospect/lead).

Ce podium est complété par les campagnes de CPC et de SEM (Search Engine Marketing). Le levier le plus connu n’est autre que Google Adwords. Grâce à des campagnes millimétrées, il n’est pas nécessaire d’attendre entre 6 et 12 mois (voire plus selon la concurrence) pour se placer aux avant-postes de la 1ère page de résultat Google sur un mot-clé donné.

Campagne e-mailing, affiliation et…réseaux sociaux

Parmi les « apporteurs d’affaires », les boutiques en ligne du réseau Custora peuvent compter sur l’e-mailing qui permet de générer 18 % des ventes totales. L’affiliation est également un levier intéressant puisqu’il représente 8 % du total. Il est important de noter que les campagnes d’affiliation sont bien plus utilisées aux Etats-Unis qu’au sein de l’hexagone. Pourtant, leur efficacité est prouvée et les risques limitées pour les boutiques en ligne.

Enfin, selon cette étude, les réseaux sociaux ne pèsent qu’1 petit pourcent concernant les ventes générées. Ce taux était de 2 % lors du 4ème trimestre 2013. Clairement, l’attention portée par les membres d’un réseau social ne se convertit que rarement en une vente pure. Ce chiffre n’est que peu surprenant, car le but d’une stratégie de Social Media est d’engager (message ascendant et descendant) et de fidéliser les fans ou les followers.

Les actions menées agissent sur la notoriété et la popularité d’une marque, et, aucunement sur les ventes, au contraire du SEM et de l’e-mailing où le message est uniquement descendant.