SEO Matt Cutts

Matt Cutts veut en finir avec le plus grand mythe en matière de SEO

by / Aucun commentaire / 1 Vue(s) / 18 avril 2014

Matt Cutts est le véritable maître des clés de l’internet mondial. En effet, ce « grand » chef de la recherche chez Google est l’un des rares à connaitre la recette de l’algorithme du célèbre moteur utilisé par des milliards d’internautes.

A vrai dire, lui et ses camarades de jeu modifient en permanence les paramètres le composant. Tour à tour, les référenceurs du monde entier l’adore ou le déteste, selon que leurs sites se retrouvent bien ou mal (voire très mal) classés. Dans une récente allocution vidéo, Matt Cutts a voulu en finir avec le mythe le plus persistant en matière de référencement…

Petit rappel des règles SEO éditées par Google

A la base, le rôle de Matt Cutts et de ses acolytes est de rendre le moteur de recherche Google le plus pertinent pour les internautes. C’est-à-dire que les résultats obtenus correspondent à la requête initiale, ainsi les surfeurs du web trouvent rapidement LA réponse adéquate. Seulement, au fil des années, les techniques des référenceurs avaient pour objectif de contourner les règles définies dans l’algorithme afin d’être bien ranké sans pour autant répondre au cahier des charges initial.

Durant un temps, ces techniques Black Hat et Grey Hat ont fait fureur, mais depuis diverses mises à jour (Panda, Pingouin et autres animaux a priori sympathiques), les référenceurs doivent être vigilants afin de ne pas se retrouver pénalisés, voire en rade dans le « Bac à Sable » (la célèbre Sandbox).

Référencement naturel versus achat de mots-clés

Sur les forums dédiés, il est facile de s’apercevoir que les spécialistes du référencement estiment que Google manipule, à sa manière, les résultats. Certains n’hésiteront pas à évoquer une forme de conspiration 2.0 (une version technologique de l’assassinat de Kennedy ou du drame du le 11 septembre).

Parmi les mythes les plus ancrés (sans mauvais jeu de mots…), il y en a un qui aiguise les discussions. Il s’agit de la légende selon laquelle l’achat de mots-clés (Adwords) aurait une incidence sur le référencement naturel (Organic comme disent nos amis d’Outre-Atlantique).

En somme, si vous dépensez de l’argent du Google Adwords, alors le référencement non-payant s’en trouvera amélioré, ce qui est contraire à la charte éditée par la firme de Mountain Views. Matt Cutts a clairement indiqué qu’il n’y avait aucun lien.

Un autre mythe mis à mal par Matt Cutts

Lors de cette récente vidéo, Matt Cutts a également pris le temps de tordre le cou à une autre insistante rumeur. Sa raie à droite parfaitement millimétré, son petit tee-shirt Made in US et ses lunettes de quadra vissés sur le nez, il a notamment expliqué que les techniques de SEO décrites par les pseudos gourous (les loophole, sorte de faille de l’algorithme) du référencement n’ont pas à se retrouver dans des ebooks, des forums ou sur un logiciel (payant dans tous les cas).

Ces techniques évoquent toujours la possibilité de se ranker facilement (et donc artificiellement) sur des mots-clés concurrentiels à coup de guest blogging et de Link Wheels (cercle de liens entrants provenant d’un réseau de sites appartenant tous au même propriétaire). Selon lui, les référenceurs en herbe n’ont pas à perdre du temps avec ces méthodes qui seront détectées puis pénalisées à moyen terme.

Une seule solution selon nous

En matière de référencement, il existera toujours des failles exploitables à court ou, en cas de chance, à moyen terme. La mécanique de Google n’est pas infaillible, mais les corrections et les mises à jour peuvent faire « mal » aux sites référencés.

A ce titre, afin d’éviter toute désillusion, la bonne méthode, selon nous, n’est pas extrêmement complexe. En effet, en premier lieu, il faut créer du contenu unique et de qualité qui intéresse réellement l’internaute. Naturellement, ces contenus qualitatifs seront repris sur les réseaux sociaux et partagés sur les autres blogs.

Egalement, il faut adjoindre quelques liens entrants pertinents (pas trop) pour montrer la popularité de son site auprès de Google. Grâce à ces 2 paramètres et une mise à jour régulière de son contenu (le plus souvent possible), vos sites devraient, à moyen terme, se retrouver en bonne position…