casque pompier

Que faut-il de plus à la direction d’AK3 pour réagir ?

by / Aucun commentaire / 2 Vue(s) / 15 mai 2019

Le décès d’une personne, d’autant plus d’un pompier volontaire qui disparaît en accomplissant son devoir de soldat du feu, provoque chez nous un vif émoi. Il faut croire que cette émotion ne touche pas tout le monde et notamment la direction de l’entreprise pour laquelle ce pompier a donné sa vie. Il est vrai que le temps de la crise oblige à des choix et à une gestion des priorités. La direction d’AK3 a donc décidé de prioriser la non communication. Notre travail de journaliste s’est avéré plus compliqué et nous nous en accommodons, mais lorsqu’une situation catastrophique conduit à une conclusion aussi tragique, il est tant d’arrêter le jeu sordide du chat et de la souris.

Le pompier volontaire X est décédé cette nuit des suites de ses blessures, du au souffle de l’explosion de l’usine AK3. Il était âgé de 37 ans et était père de deux enfants de 8 et 6 ans. La bravoure ce cet homme comme celle de ses compagnons nous oblige, à défaut d’autres, de leur rendre l’hommage qu’ils méritent.

La rédaction