facebookphone

Quid du téléphone Facebook

by / Aucun commentaire / 3 Vue(s) / 14 mai 2014

Suite à l’introduction en bourse du titre Facebook en 2012, des projets d’ampleur mondiale avaient été évoqués pour appâter les investisseurs. Parmi ceux-là, celui relatif au lancement d’un smartphone estampillé « Facebook » avait attiré l’œil de nombreux observateurs. A vrai dire, cette rumeur enfle depuis 2010 et au fil des années un partenariat devait naitre entre le plus grand réseau social du monde et HTC, le fabricant de téléphone portable taïwanais. Depuis, ce projet semblait être tombé à l’eau. Voici quelques nouvelles informations venues tout droit du pays de l’Oncle Sam.

Des drones, des satellites et des smartphones

Il y a quelques semaines, nous vous faisions part du projet tentaculaire de Facebook concernant la possibilité de mettre en place un vaste FAI mondial (Fournisseur d’Accès à Internet). Cela était rendu possible grâce à des drones, des satellites et des unités mobiles, et, des tests étaient en cours de réalisation aux Philippines (les milliers d’îles empêchent un accès « propre » au web) et au Paraguay (topographie particulièrement variée). Afin de boucler la boucle, Facebook souhaitait, depuis 2010, créer un smartphone issu du cru.

Bien sûr, avec Mark(o), un tel lancement ne saurait concerner un smartphone basique reprenant les fonctionnalités de ses futurs concurrents. A ce titre et grâce à leur capacité à innover, Facebook aurait préconçu un téléphone portable qui détecterait votre présence et interagirait en ce sens (sonnerie, luminosité, etc…).

Utilisation de plusieurs touches de façon simultanée

Autre point-clé, celui relatif à la possibilité d’utiliser plusieurs touches en même temps (celles-ci seraient d’ailleurs toutes tactiles). Grâce à ce procédé singulier, le smartphone serait capable de savoir que tel mouvement équivaut à telle action. Il pourrait s’agir d’un mouvement de « glisse », de « tapotage », de « zigzag » ou encore de « pincement ».

Sur ce smartphone made in Facebook, une application permettrait alors de tout paramétrer afin d’améliorer les capacités d’interprétation de chaque mouvement. Il est intéressant de noter que les « espaces » de navigation ne concernant pas uniquement la face avant du téléphone portable. Il y en a également sur les côtés et au dos. Bien sûr, tous les classiques d’un tel appareil seraient présents  comme les haut-parleurs, la caméra, le GPS, la reconnaissance vocale ou encore la lecture des empreintes digitales.

Les intérêts d’un smartphone Facebook

Le marché de la téléphonie est sans nul doute l’un des plus concurrentiels du monde, tant au niveau des opérateurs (concentration du marché  hexagonal depuis quelques mois) qu’au niveau des téléphones. Arriver sur un tel marché nécessite des moyens financiers et techniques, mais l’envie de prendre le dessus sur Google à tous les niveaux est peut-être trop forte pour les équipes de Facebook.

N’oublions pas que grâce à la gamme Nexus, Google a réussi son coup. D’autant plus, via le projet Ara, le géant de la recherche sur internet veut enfoncer le clou. Pour rappel, il s’agit d’un téléphone portable entièrement modulable où le consommateur sélectionne les fonctionnalités souhaitées (chaque fonctionnalité est relative à un bloc adaptable sur une base – comme une carte mère-).